Do's and Don'ts du lancement d'un réseau

Do :
•    Une personne qui porte le projet 
•    Sponsor, support de la hiérarchie
•    Rattacher la problématique au business
•    Etre aligné avec la stratégie de l’entreprise 
•    Obtenir un budget

•    Engager les RH
•    Objectifs chiffrés et suivi (obligation de résultats?)
•    Le patron ne peut pas refuser une formation pour une femme (leadership au féminin)
•    Framework global et autonomie locale (think global, act local)
•    Définir une vision, des objectifs clairs
•    Oser! (Better done than Perfect)
•    Ne pas se disperser
•    Se faire plaisir et s’amuser 
•    Trouver le bon dosage entre l’impact sur la performance et la cause (qualifier les messages en fonction des interlocuteurs)
•    Penser aux parois de verre (et pas seulement le plafond), au plancher de verre pour les hommes
•    Définir une équipe dédiée pour construire une vision commune
•    Pouvoir adapter la culture du réseau à la fois globalement et localement
•    Inciter la cooptation « Member get Member »
•    Organiser régulièrement des événements pour fédérer les membres et pour avoir de nouveaux membres / Se voir physiquement (pendant les heures de travail)
•    Echanger avec d’autres réseaux
•    Donner de la visibilité aux hommes qui s’engagent
•    Ouvrir à tous, travailler avec tous
•    Coaching des femmes « hommes » qui ont réussi et qui ne donnent pas de place aux autres femmes 
•    Permettre aussi aux hommes d’exprimer leurs problématiques d’équilibre vie perso/vie pro


Don’t :
•    Exclure les hommes ou les culpabiliser par nos actions
•    Se fixer des objectifs inaccessibles 
•    Se censurer
•    Se donner un nom trop connoté 
•    Se focaliser sur les problématiques de parentalité
•    S’engager en personnel
•    Diluer la problématique « femme » en cherchant à tout prix la mixité/diversité
•    Ne pas imposer de critères trop stricts