4 témoignages de réseaux : Renault - IBM - ENGIE - ACCOR

think tank lvmh reseau

Renault : Women@Renault

Christine Bruhat – Directrice de la diversité
- 19% de femmes dans le groupe - à peu près autant à chaque niveau de la hiérarchie mais avec des disparités en fonction des zones géographiques
- Plan mixité lancé par Carlos Gone en 2010 - Women@renault créé dans le même temps
- Des objectifs chiffrés sur la féminisation de l’entreprise sont établis, ils sont adaptés en fonction des pays (ex : en Corée, on veut surtout recruter dans les usines)
- Socle commun pour tous les pays : obligation de créer un réseau mixte et ouvert à toutes les catégories de personnel. Un kit de déploiement du réseau est fourni.
- Chaque pays est autonome dans ses actions : « Think global - Act local ». Chaque réseau doit trouver ses alliés (patron, RH, communication…)
- En 2010, lancement de réseaux dans 3 pays (dont la France). Aujourd’hui : 14 pays (5000 membres)
- 2 ans sont nécessaires en moyenne pour construire un réseau (entre la première démarche et le lancement officiel du réseau)  
- Un point téléphonique inter-réseaux est prévu toutes les 6 semaines (benchmark interne). Les bonnes idées sont très souvent duplicables
- Importance de parler du travail des réseaux à l’extérieur : Collaboration notamment avec l’association Elles Bougent
- Difficulté à recruter des femmes dans certains métiers (9% en usine en France) : nécessité de repenser le sourcing de recrutement
- Pour maintenir la dynamique et ne pas faire des réseaux « une affaire de femmes », ces derniers travaillent à la mixité et à l’implication des hommes : 25% d’hommes les composent aujourd’hui contre 14% en 2014
- Sensibilisation des comités de direction sur les stéréotypes : volonté d’aller doucement vers un affichage de Renault contre le sexisme
- Des déjeuners entre hommes pour les sensibiliser à la question sont organisés
- Lorsque les réseaux n’ont pas de ligne budgétaire, l’investissement du patron local est essentiel. Il faut également travailler avec les différents services (notamment la comm)
- Lors de certains évènements, les participant.e.s doivent venir en « couple mixte » : avec une femme pour les hommes, avec un homme pour les femmes

IBM : Réseau ELLES

Sandra Calabre – Présidente du réseau
- Lancement des premiers réseaux en 1997 avec le support du GM France de l'époque : Bernard Dufau
- Culture forte de la diversité chez IBM : en avance sur ces questions (origine, sexe, handicap…)
- Il n’y a pas de réseau mondial, chaque pays s’organise comme il le souhaite à partir de certains axes communs
- Pour lancer un Business Ressource Group chez IBM, il faut répondre à quelques critères : avoir un leader identifié , le support du responsable diversité local, un executive sponsor et travailler sur l'attraction des talents, le développement et bien-être au travail, la rétention ou le développement du Business
- Dans chaque pays 1 responsable de la diversité travaille à plein temps et attribue le financement à chaque réseau
- Des conference-call sont organisées régulièrement : chaque réseau y présente sa « score card » (chiffres globaux H/F découpés en fonction de la hiérarchie, top talents, départs/embauches…)
- Aujourd'hui, il compte plus de 400 membres de réseaux
- Réalisation de nombreuses activités au cours de l'année (participation à la réunion annuelle d’InterElles, organisation de petits déjeuners, mentoring, formations de développement personnel...)
- En 2 ans, passage de 2% à 50% de femmes au Comex (DG très convaincu)

ENGIE : Réseau WIN

Elisabeth Richard - Direction de la communication Engie - Mission sur la place des femmes
- Le réseau de femmes WIN a été créé pour aider à l’intégration de la fusion de Suez et de Gaz de France 
- Au départ, en 2015, mise en place d’un programme de sensibilisation « Taking the Stage » avec une core team de 15 femmes. Il y a 2000 depuis animatrices parmi les différents réseaux dans le monde
- Le réseau a été pensé « en cascade »
- L’ancien DG  (Gerard Mestralé) a demandé une enquête qualitative (menée en France et en Belgique) qui a fonctionné comme un électrochoc pour la direction : des moyens et sponsors ont été alloués, des objectifs chiffrés donnés (hauts potentiels, recrutements, dirigeant.e.s…)
- Partenaire de Elles Bougent mais aussi Capital filles (accompagnement dans l’orientation professionnelle des jeunes femmes des quartiers, marrainage)
- Aujourd’hui, il y a 60% de femmes au conseil d’administration et 30% de femmes au Comex
- ENGIE est dirigé par une femme : Isabelle Cocher
- Programme de mentoring très puissant : 100 dirigeant.e.s sont coachés pendant 3 mois pour mentorer 100 femmes à Hauts potentiels.
- Sessions de formation sur le « leadership au féminin »
- Création d’une crèche dans les locaux (66 berceaux)

ACCOR : Réseau WAAG

Isabelle Daviaud - Regional Leader Waag France
- Réseau créé en 2012, immédiatement à l’international. Il fonctionne par région (France, Amérique du Nord, Amérique du Sud…). Son objectif premier est de faire en sorte qu’il y ait plus de femmes directrices d’hôtels
- Au début, besoin de 8 ans d’expérience professionnelle pour entrer dans le réseau (pas forcément chez Accord, cadre ou non). Diminué petit à petit et disparu maintenant.
- PDG a créé un shadow COMEX de 13 jeunes de moins de 35 ans avec plus de femmes que d’hommes
- Tous les 2 mois  un steering commitee  est organisé avec les chiffres clés, une présentation des actions locales (totales liberté d’action aussi et partage de bonnes pratiques)
- Le réseau travaille souvent avec d’autres entreprises pour mettre en place des actions : Solidarité et partage d’expérience
- La résidente du réseau est Sophie Stabile (précédemment CFO, elle est aujourd’hui en charge des Hôtels en France)
- Il y a 27% de femmes directrices d’hôtels en 2017 pour un objectif fixé à 30% : un travail a été effectué sur la fonction de Directeur d’Hôtel, via notamment des ateliers de travail mixant personnes du siège et des réseaux, pour favoriser la place des femmes.
- Il y a aujourd’hui 20% d’hommes dans le réseau
- Autres piliers du réseau : Gender Marketing (attirer les clientes femmes en voyage d’affaire) : une offre de services dédiée aux femmes a été développée
- Le réseau est partenaire de la campagne HeforShe